Battlefield 3, le solo de la honte

8 Juil

bf3_logo

Amateur de FPS, ce n’est que très logiquement que je me suis penché sur Battlefiled 3 à sa sortie. J’ai beaucoup apprécié les deux épisodes de Bad Company et je me suis dit que je devais peut-être acquérir le troisième épisode. En dehors du multi, Battelfield 3 ne m’a pas assez tapé dans l’oeil pour que je l’achète. Sa gratuité sur le PSN+ a donc été l’occasion pour l’essayer.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser que le jeu tourne sur PS3 donc les problèmes techniques mentionnés sont peut-être uniquement dus à ce support. N’étant plus vraiment un amateur de mode multi en ligne, je ne parlerai que de la campagne solo.

Parlons peu, parlons bien, la campagne solo est exécrable. Pendant les quelques six heures que durent le mode histoire, une question me revenait sans cesse : «Est-ce les développeurs de Bad Company qui ont commis cette campagne ?».

(Presque) rien ne va. Le problème n’est pas le (pauvre) scénario, Battlefield 3 n’a pas la prétention d’être un jeu dont l’histoire est importante. Le réel soucis est la mise en scène. Personnellement, j’ai eu l’impression de jouer à un FPS lambda de la trempe d’un SWAT Global Strike Team (à ne pas confondre avec l’excellente série sur PC) sorti jadis sur PS2. L’immersion est nul et je vais vous expliquer les raisons de ma déception.

battlefield-3-solo-campaign-screenshot-2

Le jeu a pris partie de ne pas être dans le grand spectacle comme peut l’être Call of Duty. Ce n’est pas un problème en soi mais cette décision n’excuse pas un level design qu’on ne peut qualifier que de vide. Le joueur avance dans des décors sans âme, poursuit son périple dans des couloirs vides en zigouillant des terroristes en attendant le générique de fin. Battlefield 3 a une campagne solo linéaire mais dont les scripts sont mal foutus et où l’initiative du joueur est à bannir.

Si vous voulez au mode histoire, suivez les indications du jeu à la lettre et n’essayer de pas de réfléchir. Par exemple, vous devez nettoyer une zone et une mitrailleuse lourde vous pose problème, pourquoi ne pas sniper le mitrailleur qui vous rend la vie rude ? Vous alignez la tête avec le réticule de votre lunette, vous tirez mais rien ne se passe, vous videz un chargeur entre ses deux yeux mais rien à y faire le bougre à la crâne solide. Le jeu ne vous a pas dit que seul l’IA peut l’abattre après que le joueur ai déclenché en se déplacer à un endroit précis. Ce genre de problème survient dans toutes les missions. Si ce n’est pas des ennemis invincibles, ce sont des terroristes qui réapparaissent indéfiniment tant que le joueur ne déclenchera pas le prochain script.

Autre ombre au tableau, l’IA est déplorable. Vos alliés disposent du quotient intellectuel d’une truite et n’hésitent pas à vous poussez sous le feu ennemi. Dans certains cas, ils ne daignent même pas faire feu sur les terroristes. Ces derniers ne sont pas vraiment mieux lotis intellectuellement, ils campent en sortant la tête de temps en temps ou lorsque le joueur décide de prendre l’initiative par rapport à ce qu’avaient prévu les développeurs, ils vous assènent un headshot à 300 mètres.

Les nombreux bugs viennent plomber ce triste constant. Graphiquement, le jeu est correct sur console, les textures ne sont pas trop mal mais des disparitions de véhicules, d’armes et de cadavres sous les yeux de joueurs viennent gâcher l’immersion. Après un gunfight où vous avez dessoudé moult mécréants, le lieu du combat passe du champ de bataille à un endroit propre sans la moindre trace d’effusion de sang. Je comprends que les limitations techniques des consoles de salon entrainent la disparitions d’objets pour libérer de la mémoire. Cependant, il aurait fallu faire disparaitre les corps et autres objets d’une manière plus discrète.

La bande son est le seul domaine où le jeu s’en sort avec brio. L’ambiance sonore est justement excellente, c’est le seul élément immersif d’ailleurs. Les bruitages des armes sont bons et la spatialisation des bruits est excellente (mention spéciale aux sirènes de la police qui m’ont fait croire que les voitures passaient dans ma rue).

Arrêtons là ce pamphlet contre, je précise, le mode solo de Battlefield 3. Les développeurs ont commis une mauvaise campagne qui n’aurait pas dû exister. C’est donc sans regret que je retourne me refaire le premier épisode de Bad Company qui, au passage, est excellent.

Battlefield_Bad_Company

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :