Tag Archives: Boeing

Android pour le 787 Dreamliner

17 Juil

Boeing vient d’annoncer que son prochain avion, le 787, disposera d’un nouveau système multimédia pour les passages. Cet équipement high tech fonctionnera sous Android, les passagers auront devant eux des écrans de 10 ou 17 pouces et pourront écouter de la musique, regarder des films et jouer à des jeuxvidéos. D’un point de vue technique, ce dispositif comprendra un processeur double coeurs ARM soutenu par 1go de RAM ainsi qu’une connexion WiFi. Ce système sera fabriqué par Panasonic et Thales.

 

Publicités

Quelques informations sur le Boeing 737 MAX

11 Avr

Boeing nous livre quelques informations sur la future version remotorisée de son célèbre 737.

Il disposera d’un nouvel ensemble de réacteurs, le CFM LEAP-1B d’un diamètresupérieur à celui des versions précédentes du CFM 56 qui équipent les 737 actuels. Cette taille plus importante entraîne un allongement du train de 20cm ainsi qu’un nouveau pylône pour intégrer les moteurs plus haut dans la voilure.

Pour pallier le poids plus importants des moteurs, les nouveaux moyen-courriers disposeront de commandes de vols électriques pour les aérofreins. Le 737 MAX sera aussi équipé d’un nouveau circuit électronique de prélèvement d’air moteur moins consommateur de carburant. Ce système sert au dégivrage et à la gestion de la pressurisation de la cabine.
Enfin quelques modifications aérodynamiques seront apportées afin de réduire la traînée et d’améliorer les performances de l’appareil. La plus visible est le changement du cône de queue qui sera similaire à celui des 777 et des 787.

L’électrification : prochain défi pour l’aviation

5 Juil

La prochaine avancée technologique de l’aviation sera l’augmentation de l’utilisation des systèmes électriques.
L’A320 a été le premier avion de ligne à avoir adopter les commandes de vol électriques et le gros porteur A380 a été pionnier pour l’électrification du déclenchement des commandes de vol et des inverseurs de poussé.

Boeing n’est pas en reste non plus car son 787 a en plus électrifié le dégivrage des ailes, le démarrage des moteurs au sol, le freinage et la pressurisation de la cabine. La firme de Seattle bat l’A380 pour l’utilisation de l’électricité. En effet, le dernier né de chez Airbus utilise 600 kW d’électricité tandis que le Dreamliner en utilise 1,4 mégawatt, soit plus du double.
Cette tendance à l’électrification devrait continuer dans les prochaines années, poussée par l’importance de l’écologie et la nécessité de réduire la consommation de carburant des avions.
  De nos jours, les avions (y compris le 787) sont hybrides, c’est à dire qu’ils disposent de systèmes hydrauliques en plus des systèmes électriques.

Les sommes allouées à la recherche et développement pour l’électrification des avions sont importantes. Par exemple, Thales et Safran ont budgétisé 150 millions d’euros sur six ans pour un avion tout électrique. Pour atteindre ce but, on vise à multiplier par 8 voire 10 la puissance des boîtiers électroniques.
Une avancée technologique a été réalisée par l’Airbus A400M, l’électrification du train d’atterrissage. Le passage de cette technologie à l’aviation commerciale reste difficile car ce système nécessite une très forte puissance électrique lors de son utilisation.

Les équipementiers Safran et Honeywell développent actuellement le « Green Taxi ». Il s’agit d’équiper les trains d’atterrissage de moteurs électriques. Ainsi les avions pourront rouler moteurs éteints jusqu’à 40 km/h et faire marche arrière sans l’aide des tracteurs, l’ajout de caméras de recul permettra aux pilotes de maîtriser la marche à reculons. Le « Green taxi » permet des économies de carburant de l’ordre de 2 à 5% car malgré sa courte durée, le roulage entraîne une surconsommation des moteurs.Un autres avantages du roulage à l’électrique est la réduction de la maintenance des réacteurs car ils ont généralement tendance à aspirer des résidus au sol.Les premiers essais du roulage à l’électrique auront lieu normalement en 2013 pour une commercialisation prévue pour 2016. Safran et Honeywell annoncent que ce système permettra d’économiser « plusieurs centaines de milliers de dollars par an et par appareil « .

Le Boeing 787 voit le bout du tunnel

5 Juil

Le constructeur de Seattle, Boeing, a annoncé la semaine dernière avoir débuter la phase de tests finaux pour son 787. Ces tests ne déboucheront pas tout de suite sur la commercialisation du Dreamliner mais sur une phase de certification, les tests F&R et ETOPS. Les test F&R (Function and Reliabillity) consistent en des simulations normales ou anormales dans un environnement de vol réaliste tandis que les tests ETOPS (ExTended OPerationS), eux, s’appliquent à des secteurs de vol à plus d’une heure d’un aéroport de déroutement.

Pour rappel, le programme du 787 a pris trois années de retard, l’appareil pourra transporter de 210 à 250 passagers et son autonomie sera d’environ 15’000 km. Il est entièrement conçu en matériaux composites et consommera 20% de carburant en moins qu’un avion de sa catégorie.